Contenu

Alyte accoucheur


A la recherche de l’Alyte accoucheur

A la saison chaude, le créneau de 9 à 10h du soir est le meilleur pour faire une petite promenade à pied. Les oiseaux se sont tus et l’on peut commencer à entendre les nocturnes. Alors, à la campagne comme en ville, en passant devant une friche, un site rocailleux, un jardin avec des plantes couvre-sol, … dressez l’oreille : si vous entendez un pou…pou…pou, et qu’il y a un point d’eau dans les environs, ce pourrait être un Petit duc scops mais si cela vient du sol, c’est certainement des alytes accoucheurs qui chantent en choeur.
Ce petit crapaud de 4,5 cm est difficilement visible car très discret mais très audible par son chant sur une seule note brève répétée à intervalle régulier. Son nom d’accoucheur provient du fait que les mâles portent leurs œufs sur les pattes arrière et le dos jusqu’à ce que les jeunes têtards éclosent dans l’eau où ils les ont déposés.



JPEG - 113.2 ko
Crapaud "Alyte accoucheur"

Cette espèce est en régression, alors si vous en repérez, merci de nous faire parvenir votre observation avec la même précision que pour les oiseaux : date, commune, lieu-dit, lieu précis et nombre. Nous la transmettrons à la SHNA (société d’histoire naturelle d’Autun) pour mise à jour de l’Atlas régional des amphibiens et reptiles.


Muriel Abbott, secrétaire de la LPO Yonne. | | Crédit photo, Daniel Bourget